Make your own free website on Tripod.com
 
Shakespeare
HAMLET
.

.
Extraits bilingues

.

« Je ne sais, ami lecteur, ce que tu as pu faire dans la vie, mais maintenant efforce ton cerveau, rejette tout faux-semblant, pour une fois avance à découvert, dénude ton sentiment jusque dans ses viscères, abats toutes les murailles qui séparent d'ordinaire le lecteur de son livre et lis alors Shakespeare... tu verras des conflits qui te feront frissonner ! »
Soren Kierkegaard, Traité du désespoir
.
 
Voici une petite anthologie de paroles mémorables du célèbre prince danois. 
Les traductions françaises sont de François-Victor Hugo. 
Merci à Proleptyk, auteur de la sélection et des notes.
.

Hamlet's Genuineness
L'authenticité de Hamlet

.
Dans cet extrait, Gertrude, la mère de Hamlet, déplore l’entêtement de son fils à conserver l’habit noir et prolonger ainsi le deuil de son père. Le prince procastinateur lui rétorque alors que les vêtements couleur d’encre (inky cloak) ne sont pour lui qu’un des fallacieux apparats que l’homme revêt traditonnellement pour montrer son chagrin. En ce qui le concerne, il ignore les faux-semblants et ses sentiments ne peuvent trouver une expression dans un tel simulacre (But I have that within which passes show).
.
Queen : Good Hamlet, cast thy nighted colour off,
   And let thine eye look like a friend on Denmark.
   Do not for ever with thy vailed lids
   Seek for thy noble father in the dust.
   Thou know’st ‘tis common : all that lives must die,
   Passing through nature to eternity.

Hamlet : Ay, madam, it is common.

Queen : If it be,
   Why seems it so particular with thee ?

Hamlet : Seems, madam ? Nay, it is. I know not ‘seems’.
   ‘Tis not alone my inky cloak, good mother, 
   Nor customary suits of solemn black,
   Nor windy suspiration of forc’d breath,
   No, nor the fruitful river in the eye,
   Nor the dejected haviour of the visage, 
   Together with all forms, moods, shapes of grief,
   That can denote me truly. These indeed seem,
   For they are actions that a man might play ;
   But I have that within which passes show,
   These but the trappings and the suits of woe.

(Act I. Scene 2. 268-86)
 

La Reine : Bon Hamlet, dépouille ces couleurs nocturnes,
   Et jette au roi de Danemark un regard ami.
   Ne t’acharne pas, les paupières ainsi baissées,
   A chercher ton noble père dans la poussière.
   Tu le sais, c’est la règle commune : 
   Tout ce qui vit doit mourir, emporté par la nature dans l’éternité.

Hamlet : Oui, madame, c’est la règle commune.

La Reine : S’il en est ainsi, pourquoi, dans le cas présent, te semble-t-elle si étrange ?

Hamlet : Elle me semble, madame ! Non : elle est.
   Je ne connais pas les semblants.
   Ce n’est pas seulement ce manteau noir comme l’encre, bonne mère,
    Ni ce costume obligé d’un deuil solennel, ni le souffle violent d’un soupir forcé,
     Ni le ruisseau intarissable qui inonde les yeux, ni la mine abbatue du visage,
     Ni toutes ces formes, tous ces modes, toutes ces apparences de la douleur,
      Qui peuvent révéler ce que j’éprouve.
      Ce sont là des semblents, car ce sont les actions qu’un homme peut jouer ;
       Mais j’ai en moi ce qui ne peut se feindre,
       Tout le reste n’est que le harnais et le vêtement de la douleur.

.

Hamlet's Love Letter to Ophelia
La lettre d'amour de Hamlet à Ophélie

.
Doubt thou the stars are fire,
Doubt that the sun doth move,
Doubt truth to be a liar,
But never doubt I love.

(ActII. Sc.2. 115-18)

Doute que les astres soient de flammes,
Doute que le soleil tourne,
Doute que la vérité soit la vérité, 
Mais ne doute jamais de mon amour !


Hamlet's Humanism
L'humanisme de Hamlet

.
What piece of work is a man
How noble in reason, how infinite in faculties, in form
And moving how express and admirable, in action
How like an angel, in apprehension how like a god :
The beauty of the world, the paragon of animals

(Act II, scene 2, 303-307)

Quel chef d’œuvre que l’homme !
Qu’il est noble dans sa raison ! Qu’il est infini dans ses facultés !
Dans sa force et dans ses mouvements, comme il est expressif et admirable
Par l’action, semblable à un ange ! Par la pensée, semblable à un Dieu !
C’est la merveille du monde ! l’animal idéal !


Hamlet's belief that a divinity shapes our ends
La croyance de Hamlet qu'une divinité préside à nos fins

.
If it be now, tis not to come;
If it be not to come, it will be now;
If it be not now, yet it will come.
The readiness is all.

(Act V. sc.2. 216-18)

Si mon heure est venue, elle n’est pas à venir ;
Si elle n’est pas à venir, elle est venue
Si mon heure n’est pas venue, elle viendra plus tard, inévitable.
Le tout est d’être prêt.


Hamlet's Amorous Lunacy
Le délire amoureux de Hamlet

.
Remarquer avec quelle propension pour l’hyperbole le prince danois se targue dans cet extrait des exploits titanesques - souvent révélateurs de déraison (manger un crocodile, boire du vinaigre, s’écorcher vif…) - qu’il est prêt à réaliser pour montrer l’infinitude de son amour pour Ophélie comparé à l’affection fraternelle d’un Laertes. On note également, toujours dans cette perspective de disproportion, la résonnance myhtique de la joute verbale des deux protagonistes à coup d’empilement montagneux ; en effet le ‘Pélion’ de Laertes – T’o’overtop old Pelion and the skyish head / Of blue Olympus – est une montagne rendue fameuse par le myhte grec dans lequel les Géants, en guerre avec les dieux, empilèrent le ‘Pélion’ sur la montagne voisine du nom de ‘Ossa’ – Make Ossa like a wart – afin d’atteindre le mont Olympe.
.
Laertes : O, treble woe
   Fall ten times on that cursed head
   Whose wicked deed thy most ingenious sense
   Depriv’d thee of.– Hold off the earth awhile,
   Until I have caught her once more in mine arms.

                (Leaps in the grave)

   Now pile your dust upon the quick and dead,
   Till of this flat a mountain you have made
   T’o’overtop old Pelion and the skyish head 
   Of blue Olympus.

Hamlet : What is he whose grief
   Bears such an emphasis, whose phrase of sorrow 
   Conjures the wand’ring stars and make them stand 
   Like wonder-wounded hearers ? This is I
   Hamlet the Dane

Laertes : (grappling with him) The devil take thy soul

Hamlet : Thou pray’st not well.
   I prithee take thy fingers from my throat,
   For though I am not splenative and rash,
   Yet have I in me something dangerous,
   Which let thy wiseness fear. Hold off thy hand.

King : Pluck them asunder. 

Queen : Hamlet ! Hamlet !

All : Gentlemen !

Horatio : Good my lord, be quiet.

Hamlet : Why, I will fight  with him upon this theme
   Until my eyelids could no longer wag. 

Queen : O my son, what theme ? 

Hamlet : I lov’d Ophelia. Forty thousand brothers
   Could not with all their quantity of love
   Make up my sum. What wilt thou do for her ?

King :  O, he is mad, Laertes.

Queen : For love of God forbear him.

Hamlet : ’Swounds, show me what thou’t do.
   Woo’t weep, woo’t fight, woo’t fast, woo’t tear thyself,
    Woo’t drink up eisel, eat a crocodile ?
    I’ll do’t. Dost come here to whine, 
    To outface me with leaping in her grave ?
    Be buried quick with her and so will I.
    And if thou prate of mountains, let them throw 
    Millions of acres on us, till our ground,
    Singeing his pate against the burning zone,
    Make Ossa like a wart. Nay, and thou’lt mouth,
    I’ll rant as well as thou.

(Act V. Scene 1. 239-78)
 

Laertes : Oh ! Qu’un triple malheur
   Tombe dix fois triplé sur la tête maudite 
   De celui dont la cruelle conduite t’a privée de ta noble intelligence !
    Retenez la terre un moment, que je la prenne encore une fois dans mes bras.

                     (Il se jette dans la tombe)

   Maintenant entassez votre poussière sur le vivant et sur la morte,
   Jusqu’à ce que vous ayez fait de cette surface une montagne
   Qui dépasse le vieux Pélion ou la tête céleste de l’Olympe azuré.

Hamlet : Quel est celui dont la douleur montre une telle emphase ?
   Dont le cri de désespoir conjure les astres errants et les forces à s’arrêter,
   Tels des auditeurs blessés d’étonnement ?
   Me voici, moi, Hamlet le Danois !

Laertes : (L’empoignant) Que le démon prenne ton âme !

Hamlet : Tu ne pries pas bien. 
   Ôte tes doigts de ma gorge, je te prie. 
   Car bien que je sois ni hargneux ni violent, 
   J’ai cependant en moi quelquechose de dangereux
   Que tu feras sagement de craindre. Ôte ta main !

Le Roi : Séparez-les !

La Reine : Hamlet ! Hamlet !

Horatio : Mon bon seigneur, calmez-vous 

                              (Les assistants les séparent)

Hamlet : Oui, je veux lutter avec lui pour cette cause
   Jusqu’à ce que mes paupières aient cessé de remuer

La Reine : Ô mon fils, pour quelle cause ?

Hamlet : J’aimais Ophélie. Quarante mille frères ne pourraient pas, avec tous leurs amours réunis, parfaire la somme du mien. Qu’es-tu prêt à faire pour elle ?

Le Roi : Oh ! il est fou Laertes.

La Reine  : Pour l’amour de Dieu, laissez-le dire !

Hamlet : Morbleu ! montre-moi ce que tu veux faire.
   Veux-tu pleurer ? Veux-tu te battre ? Veux-tu jeûner ? Veux-tu t’écorcher vif ?
   Veux-boire le vinaigre jusqu’à la lie, dévorer un crocodile ? Je ferais tout cela.
   Viens-tu ici pour geindre ? Pour me défier en sautant dans sa tombe ?
    Sois enterré vif avec elle, je le serai aussi, moi !
    Et puisse que tu palabres à propos de montagnes, 
    Qu’on nous recouvre de milliers d’acres, jusqu’à ce que notre tertre
     Ait le sommet roussi par la zone brûlante et fasse l’Ossa comme une verrue !
     Ah ! si tu brailles, je rugirai aussi bien que toi.


Hamlet's Maxim
La maxime de Hamlet

.
‘ Let Hercules himself do what he may,
  The cat will mew, and dog will have his day’

(Act V, scene 1, 286-87)

Hercule lui-même aura beau faire ! …
Le chat peut miauler, le chien aura sa revanche.


retour à l'accueil