Cantique des Cantiques
(Bible de Jérusalem)

Chapitre 5


Ct 5:1- J'entre dans mon jardin, ma sur, ô fiancée, je récolte ma myrrhe et mon baume, je mange mon miel et mon rayon, je bois mon vin et mon lait. Mangez, amis, buvez, enivrez-vous, mes bien-aimés! . 
Ct 5:2- Je dors, mais mon cur veille. J'entends mon bien-aimé qui frappe. " Ouvre-moi, ma sur, mon amie, ma colombe, ma parfaite! Car ma tête est couverte de rosée, mes boucles, des gouttes de la nuit. " 
Ct 5:3- - " J'ai ôté ma tunique, comment la remettrais-je ? j'ai lavé mes pieds, comment les salirais-je ? " 
Ct 5:4- Mon bien-aimé a passé la main par la fente, et pour lui mes entrailles ont frémi. 
Ct 5:5- Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé, et de mes mains a dégoutté la myrrhe, de mes doigts la myrrhe vierge, sur la poignée du verrou. 
Ct 5:6- J'ai ouvert à mon bien-aimé, mais tournant le dos, il avait disparu! Sa fuite m'a fait rendre l'âme. Je l'ai cherché, mais ne l'ai point trouvé, je l'ai appelé, mais il n'a pas répondu! 
Ct 5:7- Les gardes m'ont rencontrée, ceux qui font la ronde dans la ville. Ils m'ont frappée, ils m'ont blessée, ils m'ont enlevé mon manteau, ceux qui gardent les remparts. 
Ct 5:8- Je vous en conjure, filles de Jérusalem, si vous trouvez mon bien-aimé, que lui déclarerez-vous ? Que je suis malade d'amour. . 
Ct 5:9- Qu'a donc ton bien aimé de plus que les autres, ô la plus belle des femmes ? Qu'a donc ton bien-aimé de plus que les autres, pour que tu nous conjures de la sorte ? 
Ct 5:10- Mon bien-aimé est frais et vermeil, il se reconnaît entre dix mille. 
Ct 5:11- Sa tête est d'or, et d'un or pur; ses boucles sont des palmes, noires comme le corbeau. 
Ct 5:12- Ses yeux sont des colombes, au bord des cours d'eau se baignant dans le lait, posées au bord d'une vasque. 
Ct 5:13- Ses joues sont comme des parterres d'aromates, des massifs parfumés. Ses lèvres sont des lis; elles distillent la myrrhe vierge. 
Ct 5:14- Ses mains sont des globes d'or, garnis de pierres de Tarsis. Son ventre est une masse d'ivoire, couverte de saphirs. 
Ct 5:15- Ses jambes sont des colonnes d'albâtre, posées sur des bases d'or pur. Son aspect est celui du Liban, sans rival comme les cèdres. 
Ct 5:16- Ses discours sont la suavité même, et tout en lui n'est que charme. Tel est mon bien-aimé, tel est mon époux, filles de Jérusalem. 

Chapitre suivant >>

[ Chapitres 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 ]

retour à l'index